Comment bien Choisir son Assurance ?

Bien choisir son assurance est vital pour votre sécurité financière et personnelle.

Toutes les entreprises offrant ce type de prestations n’ont pas forcément le même niveau d’efficacité. Il y a plusieurs critères à appliquer dans le choix des meilleurs services d’assurance.

Examiner les notations de fiabilités entre plusieurs agences

Il existe cinq catégories de notation pour les compagnies d’assurance. Il s’agit d’abord des classes A, B et C qui correspondent respectivement à des niveaux de fiabilité élevé, acceptable et faible. Viennent ensuite les classes D et E pour les compagnies d’assurance en faillite ou en révocation de licence.

Les meilleures compagnies d’assurance sont évidemment celles qui appartiennent à la classe A. Il y a toutefois encore trois sous-catégories de notation différentes dans cette classe. Celles-ci correspondent respectivement à des niveaux de fiabilité élevés, très élevés et exceptionnellement élevés.

Les notations de fiabilité font généralement état des prévisions financières de l’assureur. Ces dernières déterminent si l’assureur continuera d’occuper sa place de marché dans les années à venir. La notation de l’entreprise concernée pourra augmenter ou diminuer selon l’état de ces prévisions financières.

credit55 edited

L’évaluation de la fiabilité d’une compagnie d’assurance est souvent réalisée aux frais de l’assureur. Toutes les compagnies ne seront pas ainsi forcements inclus dans les listes de notations. Le fait qu’une entreprise soit absente de ces listes ne signifie pas toutefois nécessairement qu’elle n’est pas fiable. Les notations basées sur l’évaluation des performances quantitatives ne sont pas d’ailleurs entièrement fiables. Elles devraient aussi s’appuyer sur l’aspect qualitatif des performances de l’assureur concerné.

Les critères de notation des assureurs varient en l’occurrence d’une agence de notation à une autre. Un assureur donné peut être mieux noté par une agence que par une autre. Il serait ainsi plus judicieux de considérer les notations de plusieurs agences de notation dans l’évaluation d’un assureur quelconque.

Relation des assureurs avec les organismes de réglementation

Les assureurs sont réglementés par les organismes de réglementation locaux. Ces derniers surveillent la santé financière des assureurs autorisés à exercer leur fonction. Les régulateurs s’assurent que les tarifs appliqués par les compagnies ne sont pas de nature excessive pour les clients. Ils ne doivent pas toutefois aussi être excessivement bas au point de déclencher la faillite des assureurs.

Les régulateurs peuvent tenter de réhabiliter les assureurs quand ces derniers sont financièrement instables. Certains assureurs finissent toutefois par échouer malgré les efforts déployés par les régulateurs. Vous devez ainsi évaluer la solidité financière d’un assureur potentiel avant d’y souscrire.

L’évaluation de la santé financière d’un assureur est d’ailleurs une tâche relativement simple. Les agences de notation auront en effet déjà effectué l’essentiel du calcul à votre place.

Capital autorisé et actifs de stabilité financière

La stabilité financière d’une compagnie d’assurance tient à la considération de deux grands paramètres. Il s’agit en premier du capital autorisé pour les prestations de l’assureur. Le capital autorisé est le montant fixé dans les documents constitutifs de l’entreprise d’assurance. Il détermine le volume minimal des biens qu’une personne morale peut fournir en garanties des intérêts de ses créanciers.

Le second paramètre tient quant à lui aux actifs de l’entreprise proposant les prestations d’assurance. Ces actifs comprennent les investissements financiers, les biens immobiliers et les actifs matériels, entre autres choses. La croissance des actifs donne une image positive de l’activité de l’entreprise. C’est d’autant plus vrai si elle se réalise au détriment de la prime perçue. Plus une entreprise d’assurance a des actifs libres à sa disposition, plus elle est solvable et financièrement stable pour les clients.

Portefeuille d’assurance de l’entreprise sélectionnée

Le portefeuille d’assurance est le nombre de contrats conclus ou d’obligations financières assumées par la compagnie d’assurance. Ce paramètre joue un rôle important pour la stabilisation de l’activité financière d’un assureur. C’est d’autant plus vrai au regard des conditions du marché modernes.

Un portefeuille d’assurance s’entend du nombre réel d’objets assurés aux contrats d’assurance valables sur un territoire donné. La stabilité financière du portefeuille d’assurance est un équilibre constant entre les risques acceptés et le rendement du portefeuille. Le montant, la qualité, la structure et la dynamique du portefeuille d’assurance varient selon plusieurs facteurs.

Cela commence par la réception des paiements d’assurance. À cela s’ajoutent la taille et les fluctuations de paiements des indemnités d’assurance et des montants d’assurance. Vient ensuite la rentabilité des opérations d’assurance pour l’entreprise concernée.

Réserves allouées à l’accomplissement des obligations

Les réserves d’assurance sont des fonds que l’assureur forme à partir des primes que le preneur paie en vertu du contrat d’assurance. Ces réserves assurent aux assureurs ou aux réassureurs de remplir respectivement leurs obligations d’assurance ou de réassurance.

assurance3 edited

Le règlement sur la procédure de constitution et d’utilisation des réserves d’assurance est élaboré par la compagnie d’assurance. Il est coordonné avec l’autorité de contrôle des assurances. L’assureur peut investir et verser autrement des fonds de réserve d’assurance. La méthode prescrite à ce titre est établie par l’acte juridique réglementaire de l’organisme public de contrôle des assurances.

La valeur des réserves d’assurance ne doit pas en outre dépasser l’inflation. La diminution des réserves d’assurance est un indicateur négatif concernant la fiabilité d’un assureur. Les fonds concernés sont en effet utilisés pour le paiement des assurances. En l’absence de telles réserves, les clients potentiels peuvent légitimement douter de la capacité d’un assureur à fournir les paiements requis.

Potentiel de rentabilité de la compagnie d’assurance

La non-rentabilité est l’indicateur économique le plus important des activités de l’assureur et se définissent sur la base deux éléments. Le premier est le montant des sinistres à couvrir au cours de la période de suivi. Le deuxième est le montant des réserves d’assurance pour sinistres déclarés. Ces dernières n’ont pas toutefois été réglées selon le montant de la prime brute acquise sur une certaine période. La prime d’assurance acquise fait partie de la prime d’assurance payée durant la période visée.

Il se peut que le ratio de sinistres n’excède pas 100 %. Cela n’exclut pas toutefois la possibilité que la compagnie d’assurance fonctionne à perte. Les coûts d’exploitation ne sont pas en effet intégrés au calcul du ratio de sinistres. Ceux-ci constituent pourtant une part importante de la prime.

Niveaux de paiements proposés par l’entreprise

Le fait qu’une compagnie d’assurance ne soit pas rentable ne signifie pas nécessairement qu’elle subit des pertes. Il existe plusieurs autres indicateurs économiques des opérations d’assurance. Le ratio de sinistres et ratio de paiements a un certain poids dans cette optique. C’est toutefois dans le niveau de paiements que vous devez surtout vous concentrer. Celui-ci correspond au pourcentage de toutes les indemnités payées pour toutes les primes d’assurance signées dans un certain intervalle de temps.

Certains assureurs joueront souvent sur les niveaux de paiements pour trouver un moyen de ne pas verser d’argent à leurs clients. Il est donc essentiel de se renseigner sur ces niveaux de paiements avant de contracter une assurance. Le contrat proposé devrait raisonnablement vous inquiéter si les niveaux de paiements proposés sont excessivement élevés.

Engager un courtier pour la protection de la réassurance

Les courtiers d’assurance agissent dans l’exécution de contrats d’assurance directe et le placement de la responsabilité en réassurance. Un courtier d’assurance peut concrètement suivre la transaction sous tous ses aspects et à toutes ses étapes. Il peut confirmer au client que le risque est bien réassuré dans les mêmes conditions que l’assureur direct l’a accepté.

Le client peut fixer ses propres exigences en matière de qualité de protection de réassurance avec le courtier. Il peut notamment établir une exigence de niveau de notation de crédit sur le réassureur. Cela évitera les situations où les risques sont transférés en réassurance dans une entreprise occasionnelle.

En agissant par l’intermédiaire d’un courtier d’assurance, le client peut recevoir des informations détaillées sur le prix de chaque transaction. Il peut se familiariser avec la tarification des réassureurs et voir le coût net du risque. Cela signifie qu’il aura une compréhension détaillée du fournisseur de la de réassurance. Il en est de même pour le stade de la prestation et le montant alloué à cette fin.

Consulter les avis d’autres clients sur un assureur spécifique

Les avis des clients sont des indicateurs assez fragiles concernant la fiabilité d’un assureur. Elles valent néanmoins la peine d’être prises en compte dans l’évaluation de la meilleure compagnie d’assurance. Il est à noter que chaque événement est assuré individuellement. Un avis négatif résulte toutefois d’un manque de sensibilisation des clients sur les conditions de paiement. Beaucoup se contenteront notamment d’écouter leurs amis ou leurs proches pour se faire une idée des services d’une entreprise donnée. Il serait toutefois plus avisé d’étendre vos recherches au-delà de votre cercle de connaissances immédiates. N’hésitez pas à consulter des forums en lignes concernant les services d’assurance. Vous pouvez aussi aller directement sur le site de l’assureur concerné.

Examiner les avis de clients de manière objective

Soyez méfiant  à l’égard des avis négatifs déposés par des clients sur Internet concernant un assureur. Ces commentaires négatifs viennent souvent d’une sous-estimation des paiements et d’un non-respect des délais. Essayez d’évaluer objectivement les opinions de chaque utilisateur. Vous ne pouvez pas en effet avoir une idée précise des conditions dans lesquels le contrat d’assurance a été conclu.

Il se peut toutefois que le client n’ait pas été informé de toutes les subtilités de paiement au moment de conclure le contrat. Ces détails peuvent en effet être omis volontairement par certains assureurs douteux. Le cas échéant, vous pouvez raisonnablement douter de leur fiabilité.

Avant de souscrire une Assurance

Cet article contient des notions un peu plus poussées que je n’ai pas approfondi par souci de clarté. N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire. Vous voulez en savoir plus sur l’Assurance Santé ?

Partagez l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

PDF GRATUIT

Recevez votre PDF GRATUIT: 10 méthodes pour commencer à gagner de l’argent dès ce soir.

Laisser un commentaire

S’abonner
Me notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir toutes les réactions

Vous Aimerez Aussi

Cet article peut contenir des liens partenaires

Cela signifie que nous touchons une petite commission si vous utilisez un de nos liens pour faire un achat, sans coût supplémentaire pour vous. Vous n’avez aucune obligation d’utiliser nos liens, et aucun de nos avis n’est influencé par cela.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Rejoignez notre liste d'abonnés et recevez par email les meilleures astuces chaque semaine