7 Arnaques sur Internet qui Vous Font Perdre Beaucoup d’Argent

Les arnaques sur Internet qui vous font perdre beaucoup d’argent prennent plusieurs formes. Elles incluent le « hameçonnage », certains achats en ligne, la formule Nigériane et les investissements factices. À cela s’ajoutent les conditions générales scandaleuses en petits caractères, l’assistance à la dette ou encore l’enlèvement digital. Nous allons vous expliquer comment fonctionnent ces arnaques, pour savoir comment les repérer et les éviter.

1. Formes variées d’arnaques par hameçonnage

Le phishing ou hameçonnage est la forme d’arnaque en ligne la plus courante. Il s’agit d’une tentative des cybercriminels d’obtenir des informations vous concernant. Le phishing se fait généralement par courriers électroniques. Ces derniers sont conçus pour être très réalistes. Un email de phishing peut sembler provenir d’une personne que vous connaissez et dont le compte aurait été piraté. Il s’agit pourtant d’une manœuvre détournée pour obtenir vos informations sensibles.

Le email de phishing peut aussi imiter des courriers électroniques envoyés par des entreprises connues et auxquelles vous avez confiance. Le cas échéant, les emails malveillants sembleront si réels qu’il est facile de penser qu’ils sont légitimes. Une telle manœuvre est de l’usurpation d’identité. Il existe heureusement plusieurs signes récurrents à partir desquels vous pouvez les reconnaître.

L’escroquerie sur Google Docs il y a quelques années en est un bon exemple. Dans cette affaire, un email vous était envoyé pour vous inviter à modifier un document dans Google Docs. Le lien contenu dans l’email vous renvoyait d’ailleurs vers une interface très similaire à celle de Google Docs. Il s’agissait pourtant d’un tout autre logiciel façonné avec soin pour avoir la même apparence.

En modifiant un document dans ce logiciel, l’utilisateur accordait au logiciel le droit de lire ses emails et accéder à ses contacts. Cette escroquerie a été très fructueuse. Elle a permis à ses créateurs d’avoir accès à un grand volume d’informations personnelles de nature sensible. Cela inclut les numéros de comptes bancaires, les coordonnées de cartes de crédit ou de débit et les numéros de sécurité sociale.

1 6 edited

Les escroqueries par hameçonnage se présentent en outre sous toutes les formes et dans toutes les tailles. Certains messages vous diront que vous risquez de lourdes amendes de l’IRS. D’autres vous feront croire que votre compte a été piraté. Leur point commun est toutefois de vous inviter à fournir vos informations personnelles dans l’immédiat pour rester en sécurité. Ils essaient concrètement de créer un sentiment d’urgence afin que vous succombiez à l’escroquerie sans réfléchir.

Il est difficile de se protéger complètement du phishing, si on prend en considération les nombreuses formes qu’il peut prendre. La meilleure défense est de toujours vérifier les expéditeurs des demandes de collecte de vos informations. Si l’expéditeur est une connaissance, appelez là au téléphone pour le confirmer.

Le « spear-phishing » ou attaque de harponnage est une pratique très similaire au phishing. La seule différence est que les pirates informatiques ne cherchent pas à collecter vos informations. Ils veulent plutôt que vous leur donniez accès à des informations pour lesquelles vous bénéficiez d’un accès privilégié. L’attaque de harponnage la plus connue est celle qui a été perpétrée sur la Convention nationale démocrate aux États-Unis.

Si vous êtes une quelqu’un à qui on a confié des informations sensibles, respectez rigoureusement la politique de l’entreprise ou de l’organisation concernée. Il est peu probable qu’une personne que vous n’avez jamais rencontrée vous demande l’accès à de telles informations. C’est d’autant plus vrai si la personne concernée ne vous a jamais parlé au siège de l’entité concernée.

L’autre variante connue du phishing est appelée « smshing ». Cette pratique fonctionne essentiellement de la même façon que le phishing. Le message frauduleux est toutefois envoyé par SMS. Il peut provenir d’un de vos contacts ou prétendre d’une institution avec laquelle vous êtes normalement associé. Si le message paraît hasardeux, n’y répondez pas. Le message est hasardeux dans le cas où vous n’avez rien fait pour solliciter cette information qui vous est fournie ou demandée.

2. Arnaques pratiquées sur les achats en ligne

Les escroqueries aux achats sont assez difficiles à prévenir en raison de leur caractère un peu « aléatoire ». L’idée de ces arnaques est de vous vendre des produits qui ne vous seront jamais livrés. Vous pouvez recevoir un email de confirmation après que votre argent ait été prélevé. L’article que vous avez demandé n’arrivera toutefois jamais à l’adresse que vous avez désignée.

Ces escroqueries vous parviendront parfois par courrier électronique ou par messagerie directe sur les réseaux sociaux. Elles vous dirigeront ensuite vers un magasin tiers. Ce dernier vous proposera une large sélection d’articles haut de gamme à des prix très bas. L’achat des articles concernés devra être réglé à travers un paiement par transfert électronique de fonds. Il se peut aussi que vous tombiez sur ces sites en effectuant une recherche légitime sur Google.

Avec de la chance, le pire qui puisse vous arriver est de perdre l’argent que vous avez dépensé dans cet achat. La situation sera toutefois plus dramatique si vous avez fourni vos informations de carte de crédit dans le cadre de cette transaction. Les personnes qui ont monté l’arnaque utiliseront en effet ces informations pour effectuer d’autres achats au détriment de vos propres fonds.

Il est possible que vous vous retrouviez à effectuer des achats sur un site que vous n’avez jamais visité. Cela ne signifie pas automatiquement qu’il s’agit d’une fraude. La clé est de faire quelques recherches sur le site concerné pour dissiper tous les doutes concernant sa légitimité. Recherchez des avis de clients et voyez si les produits sont proposés à des prix similaires ou avoisinants sur d’autres plateformes.

Si toutes ces informations ne suffisent pas à dissiper vos doutes, contactez directement l’entreprise concernée. Cette dernière devrait avoir un numéro de téléphone sur son site officiel. Si personne ne répond au numéro affiché, il y a de grandes chances qu’il s’agisse d’une fraude.

2 6 edited

Vérifiez également l’URL du site du magasin concerné pour voir s’il est sécurisé. Tout site web sécurisé devrait avoir une URL commençant par ‘HTTPS’ et non pas ‘HTTP’. Veillez également à ne dépenser votre argent que sur des sites qui utilisent des plateformes sécurisées pour les paiements. Les plus populaires à ce titre sont le service PayPal et les paiements Visa par cartes de crédit.

3. La formule Nigériane d’escroquerie en ligne

L’arnaque Nigériane est une des formes les plus anciennes d’escroquerie en ligne. Elle continue pourtant de faire de nombreuses victimes à travers le monde. On l’appelle l’arnaque Nigériane parce que les premiers adeptes de cette pratique se trouvaient apparemment au Nigeria. Les emails d’escroquerie Nigériane sont toutefois aujourd’hui envoyés de n’importe où dans le monde.

Tous les courriers électroniques d’escroquerie Nigériane ont toujours le même contenu. Une personne d’une famille riche au Nigeria ou en Afrique de l’Ouest demande votre aide pour transférer sa fortune dans un autre pays. Elle promet de vous reverser beaucoup d’argent en récompense. Vous devez toutefois vous acquitter d’une partie des frais liés à la transaction. C’est l’argent associé à ces frais de transaction que l’arnaqueur cherchera à obtenir de vous à travers cette manœuvre.

4. Investissement factice dans la cryptomonnaie

La révolution de la cryptomonnaie s’est répandue dans le monde entier, et surtout sous la forme du Bitcoin. Bon nombre de personnes ne savent pas toutefois réellement comme ce système fonctionne. Les cybercriminels sont tout à fait disposés à utiliser cette ignorance pour vous voler de l’argent. Les arnaques pratiquées peuvent aussi s’étendre à la collecte de vos informations personnelles.

La plupart des escroqueries à la cryptomonnaie vous inciteront à réaliser un investissement initial dans une entreprise spécifique. Cette dernière est apparemment sur le point d’effectuer une première offre de pièces de monnaie (OPI). En échange de votre argent, vous obtiendrez une participation dans l’entreprise, ce qui signifie concrètement que vous deviendrez riche.

3 7 edited

Les entreprises de ce genre peuvent réellement exister. Les pièces qu’elles vendent seront toutefois sans valeur ou à haut risque pour un investissement. Il est néanmoins plus courant que de telles entreprises soient fictives. Le cas échéant, le paiement ne servira à rien. Le paiement effectué permettra aussi à la personne qui vous a contacté d’obtenir vos informations personnelles et de les détourner.

Avant de vous lancer dans l’investissement – en cryptomonnaie ou non, voici 10 astuces à connaître.

5. Conditions d’utilisation en petits caractères

Les petits caractères sont le point faible de tout le monde, quand il s’agit d’accepter les conditions d’un contrat. Presque tous les services en ligne ont des conditions que vous devez accepter avant de les utiliser. Les documents qui les retranscrivent sont souvent trop longs pour que vous ayez la volonté de les lire en intégralité. Bon nombre d’utilisateurs se contenteront alors de cliquer sur « Oui » ou « J’accepte » pour abréger le processus. Cette négligence peut pourtant les mener à leur perte.

De nombreuses entreprises moins connues inscrivent des règles scandaleuses en petits caractères pour avoir le droit de vous prendre plus d’argent. Disons par exemple que vous avez souscrit un abonnement pour trois mois à une offre spécifique auprès du service donné. Aucun frais supplémentaire n’est affiché dans la description de l’offre concernée. Aucune mention de cette nature n’est également visible dans la section des questions fréquentes du site de l’entreprise concernée.

C’est toutefois dans les petits caractères des conditions générales de ce service que des informations sur les frais supplémentaires ont été inscrites. La mention en petits caractères vous indique que des frais de service supplémentaires s’appliqueront au bout de trois d’abonnement. Le montant des frais en question se révèle être plus exorbitant que le coût de l’abonnement lui-même.

Prenez toujours soin de vérifier les entreprises avec lesquelles vous traitez pour un abonnement. C’est d’autant plus vrai si vous n’avez jamais entendu parler de l’entreprise concernée auparavant. Vous n’êtes pas obligé de lire les conditions générales dans leur intégralité. Contentez-vous de faire une recherche sur Google concernant les services de cette enseigne. Voyez si d’autres personnes ont rencontré des problèmes similaires en ayant recours à leurs prestations.

6. Assistance extérieure au remboursement des dettes

La dette est une source de stress dans la vie de nombreuses personnes, et dans le monde entier. Imaginons donc que quelqu’un vous propose de vous en débarrasser rapidement et facilement. Il devient alors très tentant d’écouter ce qu’elle a à vous dire, n’est-ce pas ? Le fait de prendre des raccourcis ne peut toutefois presque jamais aboutir sur de bons résultats. C’est d’autant plus vrai en matière de dette.

4 5 edited

Ces escrocs prétendront collaborer avec vos créanciers pour réduire les taux d’intérêt de vos dettes. Ils pourraient même éliminer une partie de l’argent que vous devez. Tous ces avantages seront toutefois proposés dans le cadre d’un service premium et vous devrez payer des frais initiaux pour y accéder.

Comme vous pouvez vous en douter, les escrocs cesseront tout contact avec vous une fois que ces frais initiaux auront été payés. Cette escroquerie fonctionne bien lorsqu’elle vise des personnes dans une situation désespérée concernant leurs dettes.

Il faut toutefois toujours se rappeler que le règlement d’une dette est une question d’ordre personnel. Il existe beaucoup d’entreprises spécialisées dans le rachat et le recouvrement des dettes collectées. Il est toutefois plus rare de trouver des entreprises qui aident les débiteurs à s’acquitter de leurs dettes.

7. Enlèvement digital sur les comptes de réseaux sociaux

L’enlèvement digital ne doit pas se comprendre comme un enlèvement par machine interposée. Cela n’aurait aucun sens dans la mesure où on ne peut pas kidnapper quelqu’un à travers son téléphone ou son ordinateur (je tenais à le préciser!). Les pirates informatiques vont plutôt prendre le contrôle de vos profils sur les réseaux sociaux. Ils vous contacteront ensuite pour vous demander de payer pour la restitution de l’accès à ces comptes de médias sociaux.

5 5 edited

Pour vous obliger à payer, les pirates informatiques menaceront de publier des contenus préjudiciables sur vos profils. Ce genre d’intimidation suffit d’ailleurs assez souvent à amener certaines personnes à payer la rançon. Ce serait toutefois une très mauvaise idée, car vous ne pouvez pas traiter avec des pirates informatiques. Ces derniers n’ont aucune intention de vous donner ce qu’ils vous ont promis.

Le paiement effectué peut en réalité se retourner contre vous. Les pirates informatiques pourront en effet récupérer vos coordonnées bancaires à travers le paiement réalisé. La meilleure chose à faire en cas d’enlèvement digital est de contacter directement les plateformes associées aux comptes pris en otage. Ces dernières pourront ensuite entreprendre les mesures adéquates pour les résoudre.

Pour conclure

Il ne s’agit ici que d’un petit échantillon parmis les centaines d’arnaques connues sur internet, bien entendu. Mais le but est de vous sensibiliser sur les plus connues et celles qui « fonctionnent » le mieux, et comment les éviter.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

PDF GRATUIT

Recevez votre PDF GRATUIT: 10 méthodes pour commencer à gagner de l’argent dès ce soir.

Laisser un commentaire

S’abonner
Me notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir toutes les réactions

Vous Aimerez Aussi

Cet article peut contenir des liens partenaires

Cela signifie que nous touchons une petite commission si vous utilisez un de nos liens pour faire un achat, sans coût supplémentaire pour vous. Vous n’avez aucune obligation d’utiliser nos liens, et aucun de nos avis n’est influencé par cela.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Rejoignez notre liste d'abonnés et recevez par email les meilleures astuces chaque semaine